Passées À venir

Règlementation applicable aux produits biologiques

Les Français consomment de plus en plus de produits bio. À quelles exigences répondent ces produits ? Quelles sont les garanties pour les consommateurs ?

Les Français consomment de plus en plus de produits biologiques. Mais, il n’est pas forcement aisé de se repérer parmi les différents labels français et européens. Ces produits font l’objet d’une règlementation précise. On fait le point sur le sujet.

Règlementation applicable aux produits biologiques


Produits bio : de quoi s’agit-il ?

Les produits qualifiés de bio sont constitués d’ingrédients provenant de l’agriculture biologique, un système de production avec des normes européennes, pour la culture comme pour l’élevage. L’agriculture biologique veut mettre en place un mode de gestion durable de l’agriculture, sans utiliser d’engrais chimiques, de pesticides ou d’OGM (Organismes génétiquement modifiés).

Pour les conditions d’élevage, les professionnels doivent aussi se conformer à plusieurs normes pour assurer le bien-être animal comme l’espace disponible ou la manière dont sont soignés les animaux.

L’agriculture bio représentait 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017

D’après l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, en 2017, la vente de produits bio atteignait 8 milliards d’euros dans l’hexagone. Produits alimentaires, mais aussi cosmétiques et produits d’entretien, la vente de produits bio est en croissance tant dans des magasins spécialisés que dans les supermarchés classiques.

Comment expliquer cet engouement ? Plusieurs raisons peuvent être avancées : la défiance à l’égard de certains produits utilisés par l’agriculture productiviste (engrais chimique, pesticide) et la qualité des produits bio. En 2017, selon l’Agence bio, 82 % des Français font confiance aux produits bio.

2 labels reconnus sur le marché

Sur le marché du bio, 2 labels sont reconnus officiellement.

Tout d’abord, le logo AB. Il s’agit d’un label français mis en place par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Il indique qu’un produit possède au moins 95 % d’ingrédients agricoles garantis bio. En 2017, 97 % des Français sont familiers du logo AB.

Ensuite, le logo Eurofeuille, le label européen qui certifie les produits qui suivent le cahier des charges de l’agriculture biologique. Il n’est connu que de 6 Français sur 10.

Ces 2 labels permettent d’éclairer les consommateurs. L’indication du logo AB est optionnelle tandis que le logo Eurofeuille est obligatoire depuis 2012.

Le Ministère de l’Économie et des Finances a mis en ligne une vidéo explicative sur les labels.



Certains acteurs ont aussi lancé leur propre label

Certains acteurs ont aussi établi leurs labels qui imposent des normes de production plus sévères, tels que « Bio cohérence », « Nature & Progrès », mais aussi « Ecocert ». Quelques boutiques spécialisées ont même mis en place leur propre cahier des charges pour décider de commercialiser les produits bio.

L’Agence bio constate une hausse de la consommation de produits bio

Les consommateurs constatent souvent un écart de prix entre les produits traditionnels et bio. Cette différence peut s’expliquer par les normes exigeantes que le bio nécessite lors de la production. Mais, manger bio n’est pas forcément payer plus cher.

D’après l’Agence bio, plus d’un quart des consommateurs sollicités fin 2017 indiquaient vouloir acheter davantage de produits biologiques. Début 2018, l’Agence bio a publié un rapport très complet sur les habitudes des Français en matière de produits bio. En 2017, plus de 9 Français sur 10 indiquent avoir consommé des produits bio et près des ¾ consomment bio de manière régulière. 16 % en consomment même quotidiennement.