Passées À venir

Quel produit d'épargne souscrire pour votre enfant ?

Vous cherchez à épargner pour votre enfant ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Découvrez dans cet article quelles sont vos solutions de placement.
Sommaire

Vous souhaitez commencer à épargner pour votre enfant, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Il existe plusieurs solutions d’épargne pour mineurs, comme les livrets bancaires, l’assurance-vie ou encore les PEL. Lequel choisir ? Nous faisons le point sur les différents placements disponibles pour les moins de 18 ans.

Quel produit d’épargne souscrire pour votre enfant ?



Tout savoir sur les produits d’épargne pour mineurs

Qui peut ouvrir un produit d’épargne pour votre enfant ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’ouverture d’un produit d’épargne est réalisable uniquement par les parents ou les représentants légaux de l’enfant.

En revanche, une fois l’ouverture effectuée, toute personne extérieure, comme les grands-parents par exemple, peut verser de l’argent dessus.

Il faut cependant noter que l’enfant mineur peut ouvrir, de façon autonome, un livret A, à partir de ses 16 ans, sans avoir besoin de l’accord préalable de ses parents.

Pourquoi souscrire à un produit d’épargne ?

Permis, études, logement, loisirs… Une fois la majorité atteinte, votre enfant fera face à de nombreuses dépenses. Pour éviter qu’il ne parte de zéro, lui ouvrir un produit d’épargne est une bonne solution. Notamment s’il reçoit régulièrement de l’argent lors des fêtes de fin d’année ou de son anniversaire. Cela permet de l’entreposer jusqu’à ce qu’il soit en âge d’en jouir en toute autonomie.

C’est une bonne manière de commencer à rassembler une somme d’argent pour préparer son futur et son entrée dans la vie active.

Comment ouvrir un placement épargne ?

L’ouverture d’une solution épargne pour votre enfant est assez simple. En prenant rendez-vous dans une banque physique, vous aurez besoin de trois pièces justificatives :

De plus, il n’est pas nécessaire d’être déjà client dans l’établissement bancaire en question. Vous pouvez très bien décider de souscrire à un produit d’épargne dans une banque différente de la vôtre.

Pour ceux qui souhaitent le faire par le biais des banques en ligne, c’est également possible. En revanche, en règle générale, il faut que les représentants légaux soient déjà clients auprès de la banque.

Les différents produits d’épargne disponibles pour votre enfant

Dès la naissance de votre enfant, il est possible d’ouvrir certains produits d’épargne. C’est notamment le cas pour le livret A, le CEL, le PEL et l’assurance-vie. Il existe aussi d’autres livrets d’épargne destinés aux 0 - 12 ans, propres à chaque établissement bancaire. D’autre part, si votre enfant a plus de 12 ans, il peut être intéressant d’ouvrir un livret jeune.

Livret A

C’est un des livrets les plus populaires et les plus utilisés en raison du plafond élevé de dépôts à hauteur de 22 950 €. Il est intéressant si vous souhaitez constituer une épargne sur le long terme.

De plus, il est relativement simple à ouvrir puisqu’il suffit d’un premier versement de 10 €. Vous pouvez ensuite alimenter ce livret de la façon dont vous le souhaitez. Il n’existe pas de versement minimum à atteindre par an.

Par ailleurs, les fonds disponibles peuvent être récupérés à tout moment par votre enfant, avec votre autorisation jusqu’à ses 16 ans. Passé cet âge, il peut les retirer de manière autonome.

D’autre part, le livret A possède des intérêts exonérés de cotisations sociales et d’impôts. Cependant, il faut noter que son taux de rémunération est très bas actuellement (0,50 % au 1er août 2021).

Livret Jeune

Comme son nom l’indique, ce livret est destiné aux jeunes et est donc réservé au 12 - 25 ans. Tout comme le livret A, il suffit d’un dépôt de 10 € pour l’ouvrir et il n’est pas soumis à des versements obligatoires.

Son taux d’intérêt, fixé selon les banques, est souvent plus intéressant que le livret A. En revanche, il dispose d’une limite de plafond basse : 1 600 €. Ce qui peut être vite atteint selon la régularité de la somme d’argent déposée.

Les mineurs âgés de moins de 16 ans doivent demander l’autorisation à leurs parents pour effectuer des retraits. Quant aux jeunes de 16 à 18 ans, ils peuvent librement retirer leur argent sauf si le représentant légal s’y oppose.

Livret d'épargne dédié aux jeunes enfants

Si votre enfant n'a pas encore atteint l'âge pour ouvrir un livret jeune, votre banque peut vous proposer un livret dédié aux plus petits. Accessible dès la naissance, il offre l'avantage d'un taux d'intérêt plus élevé que le livret A.

Chaque banque propose son propre livret d'épargne (livret Tiwi pour le Crédit Agricole, livret Premier Pas pour la Banque populaire...). Celle-ci fixe elle-même son taux d'intérêt. Le plafond est généralement le même que le livret jeune (1 600 €). Toutefois, il faut savoir que sur ce type de livret, les intérêts sont soumis aux prélèvements fiscaux et sociaux.

Compte épargne logement (CEL)

Le CEL ou compte épargne logement est accessible à tous, sans condition d’âge.

Avec un plafond allant jusqu’à 15 300 € hors capitalisation des intérêts, il bénéficie d’un taux d’intérêt très faible de 0,25 % hors prime d’État. Il faut également savoir que son ouverture implique un versement de 300 € et qu’ensuite, les dépôts et les retraits doivent être de plus de 75 €.

Par ailleurs, le représentant légal assure la totale gestion du produit bancaire jusqu’à la majorité de l’enfant, même si les fonds restent disponibles à tout moment.

Fiscalement, le CEL est soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU), à savoir l’impôt sur le revenu (12,80 %) et aux prélèvements sociaux (17,20 %).

Plan épargne logement (PEL)

Le plan épargne logement ou PEL est un placement épargne bloqué bénéficiant d’un haut plafond de 61 200 €. À sa souscription, il est nécessaire de verser un minimum de 225 €, puis de déposer une somme d’un montant minimum à 540 € annuellement.

À noter qu’un PEL ne peut pas excéder une durée de vie de 15 ans. En revanche, c’est un produit avec un taux d’intérêt de 1 %. Les fonds restent également disponibles, bien que la gestion soit confiée au représentant légal jusqu’aux 18 ans de l’enfant. Il faut également savoir que le retrait total de la somme d’argent entraîne la clôture du PEL.

Du côté de la fiscalité, le plan épargne logement est soumis aux prélèvements sociaux, de l’ordre de 17,20 % et à l’impôt sur le revenu, à hauteur de 12,80 %.

L’assurance-vie

Avec des taux d’intérêt plus élevés que les livrets ou autres produits d’épargne, l’assurance-vie se positionne comme le placement préféré des Français.

Sans plafond de dépôt ni de versement minimal, l’assurance-vie est la solution adéquate pour une épargne réussie ! Vous pouvez choisir de la mettre au nom de votre enfant tout en gardant la gestion jusqu’à sa majorité.

En revanche, même si c’est la solution la plus rémunératrice, c’est celle qui génère le plus de frais annexes (frais de dossier, frais de gestion, frais d’entrée…).