Passées À venir

Signaler la disparition d'un enfant au plus vite

Lorsqu’une disparition d’enfant est constatée, il est nécessaire de réagir au plus vite. Quelles sont les démarches à effectuer ? Auprès de qui obtenir de l’aide ?

Chaque année, des disparitions d’enfant ont lieu. En 2016, ce sont plus de 49 000 signalements qui ont été effectués auprès des autorités. La loi du 21 janvier 1995 dispose que toute disparition d’enfant est jugée comme étant inquiétante. Ainsi dans cette situation, le temps est une question essentielle. Il est donc nécessaire de réagir au plus vite.

Signaler la disparition d’un enfant au plus vite



Contacter son entourage et collecter des informations

Lorsqu’une disparition est constatée, il convient dans un premier temps de se rapprocher de son entourage. L’enfant se trouve peut-être chez un membre de la famille, chez des amis ou des voisins. Dans le cas contraire, ces derniers détiennent peut-être des informations utiles.

Il est également conseillé d’aller vérifier s’il ne se trouve pas dans un lieu qu’il fréquente habituellement (école, parc, centre aéré).

Il est possible qu’il s’agisse d’une fugue. Il est donc recommandé de vérifier si l’enfant a emporté des affaires avec lui (sac, vêtements, téléphone, pièce d’identité, moyens de paiement).

Signaler la disparition auprès des autorités compétentes

Quelle que soit la nature de la disparition, le signalement doit être effectué au plus vite auprès des services de police ou de gendarmerie. Pour cela, il est possible de contacter le 17 ou de se rendre directement sur place avec une photo récente de l’enfant.

Les proches de l’enfant disparu seront alors auditionnés afin de déterminer les circonstances de la disparition.
Puis dès le signalement, l’enfant sera inscrit au fichier des personnes recherchées. Cela permettra aux autorités locales et européennes d’en être informées.

En fonction de la situation, les services de police ou de gendarmerie déterminent les actions à mettre en œuvre.
Dans le cas où il s’agirait d’un enlèvement, un plan « Alerte Enlèvement » pourra être déclenché sur décision du procureur.

Sachez que les situations d’enlèvement parental ou de non-présentation d’enfants relèvent d’une autre procédure.

Demander de l’aide et un soutien au Centre français de protection de l’enfance

Dans le cadre d’une disparition d’enfant, les parents peuvent obtenir une aide administrative et juridique auprès du Centre français de protection de l’enfance.

Par ailleurs, un ensemble de procédures et de conseils est à disposition sur le site 116000enfantsdisparus.fr avec un numéro unique et accessible en permanence : le 116 000. Il est également possible de les contacter depuis un formulaire de contact permettant d’être rappelé par un chargé de dossiers spécialisé dans les disparitions d’enfants.