Passées À venir

1 000 € pour les salariés modestes souhaitant déménager près de leur lieu de travail

Action Logement, anciennement 1 % Logement, débloque 9 milliards d’euros pour soutenir les salariés modestes qui souhaitent se rapprocher de leur travail ou effectuer des travaux de rénovation dans leur habitation.
Sommaire

L’organisme Action Logement va mettre sur la table 9 milliards d’euros pour financer un programme « qui se veut une réponse concrète aux questions de pouvoir d’achat pour les salariés les plus modestes », avait expliqué Bruno Arcadipane, directeur du groupe, en janvier dernier.

1 000 € pour les salariés modestes souhaitant déménager près de leur lieu de travail


Rapprocher les salariés de leur lieu de travail

Les 9 milliards d’euros qui seront débloqués permettront de transformer des bureaux vides en logement, de rénover des habitations déjà dans le parc et d’aider à la mobilité les salariés. Ils s’ajoutent aux 15 milliards déjà investis par Action Logement dans le cadre de la convention signée avec l’État en 2018, pour une durée de 5 ans.

Une distance trop importante entre le domicile et le lieu de travail entraîne pour les salariés des trajets onéreux. Pour leur permettre de se rapprocher de leur entreprise, Action logement a décidé de mettre en place une prime de déménagement de 1 000 €. Cette aide à la mobilité devrait entrer en application à partir de juillet 2019.

100 000 salariés pourraient bénéficier de l’aide à la mobilité

Ainsi, la prime de déménagement sera versée à ceux qui ont des revenus modestes et dont le domicile se situe à plus de 30 kilomètres de l’entreprise, s’ils souhaitent déménager pour réduire cette distance.

Sont concernés, les salariés célibataires dont le revenu net fiscal ne dépasse pas 1,5 SMIC par mois ou les couples qui ne perçoivent pas plus de 2 SMIC. Pour en bénéficier, il faudra prouver un changement d’adresse.

Avantages de la mesure

Cette mesure permettra donc de réduire les frais de déplacement des salariés qui se rendent au travail. Les entreprises voient aussi cela d’un bon œil, car elles pourront recruter plus facilement leur personnel.

Quant aux ménages à faibles revenus qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique, ils pourront bénéficier jusqu’à 20 000 € en plus des aides gouvernementales et locales. Le budget dédié s’élève à 1 milliard d’euros.