Passées À venir

3e dose généralisée, pass sanitaire renforcé… Ce qu'a annoncé Olivier Véran

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, va s’exprimer ce jeudi 25 novembre à 12h30. Suivez notre direct.
Sommaire

Quelles vont être les mesures annoncées ce midi par Olivier Véran pour tenter de contenir le regain épidémique ? Alors que ce mercredi 24 novembre s’est tenu un conseil de défense sanitaire, le ministre de la Santé doit prendre la parole ce jeudi 25 novembre en compagnie de Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale.

3e dose généralisée, pass sanitaire renforcé… Ce qu’a annoncé Olivier Véran

LE DIRECT

 

Ce qu'il faut retenir
  • Tous les plus de 18 ans sont éligibles à la dose de rappel. Cette nouvelle injection devra être réalisée dès 5 mois après la primovaccination complète.
  • Dès le 15 janvier, le pass sanitaire ne sera plus valide uniquement pour les 18-64 ans qui n'ont toujours pas effectué ce rappel 7 mois après la primovaccination complète. Cette mesure s'applique pour les 65 ans et plus dès le 15 décembre.
  • La durée de validité des tests antigéniques et PCR passe à 24 heures.
  • Le masque va redevenir obligatoire dans tous les lieux clos, même ceux où le pass sanitaire est exigé.
  • En primaire, les classes ne fermeront plus dès le premier cas de contamination. Toutefois, tous les élèves devront être testés.

Doctolib déjà saturé

À la suite des annonces d'Olivier Véran, les Français se sont déjà rués sur le site Doctolib.

Plus de fermeture de classe dès le 1er cas de contamination

Jean-Michel Blanquer, a annoncé que le protocole sanitaire à l'école va être ajusté. Ainsi, il n'y aura plus de fermeture de classe dès le 1er cas de Covid-19.

Toutefois, tous les élèves de la classe seront testés. Et seuls les enfants qui présentent un test négatif pourront retrouver le chemin de l'école. 

Notons que ces dépistages seront gratuits.

Le molnupiravir va arriver en France

« Depuis quelques mois, nous disposons d’un traitement injectable qui permet de diminuer les risques de formes graves », a affirmé Olivier Véran. En décembre, le molnupiravir arrivera en France, il sera disponible en pharmacie et pourra être prescrit par le médecin. S’il est administré dans les 5 premiers jours, il divise par 2 le risque d’être hospitalisé.

Le masque de nouveau obligatoirement dans tous les lieux clos

Le gel hydroalcoolique doit faire son retour en France, de même que le masque. Dès demain, il redeviendra obligatoire partout en intérieur mais dans les lieux où le pass sanitaire est requis.

L’accès des marchés de Noël sera soumis au pass sanitaire.

La durée de validité des tests passe à 24 heures

Dès le lundi 29 novembre, la durée de validité des tests PCR et antigéniques va passer à 24 heures, contre 72 heures à l’heure actuelle.

Le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes de plus de 18 ans dès 5 mois

« Le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes de plus de 18 ans dès 5 mois après la deuxième injection », a révélé Olivier Véran. Pour rappel, jusqu'à présent, il fallait attendre un délai de 6 mois avant de recevoir cette nouvelle dose.

19 millions de Français seront concernés dans les 2 prochains mois. Pour mémoire, 6 millions ont déjà reçu ce rappel.

Les Français éligibles pourront notamment se rendre dans un centre de vaccination. Ces injections pourront également se faire auprès de tous les professionnels habilités.

Selon le ministre de la Santé, il y aura des vaccins pour tout le monde.

Par ailleurs, cette vaccination sera possible à partir de ce samedi 27 novembre et sera obligatoire pour conserver la validité de son pass sanitaire. Concrètement, le pass sanitaire sera désactivé sans dose de rappel au plus tard 7 mois après la primovaccination complète. Et la Français seront alertés sur l'expiration de leur pass grâce l'application TousAntiCovid.

Sans vaccin, nous serions probablement tous confinés

« Si nous n’avions pas cette couverture vaccinale importante, nous serions probablement tous confinés », a ajouté Olivier Véran. Selon le ministre de la Santé, « le vaccin nous protège individuellement et collectivement. »

67 % des nouvelles contaminations dans le monde concernent les Européens

« L’Europe représente 67 % des nouvelles contaminations dans le monde », constate Jérôme Salomon. De même, selon le directeur général de la Santé, le nombre de personnes contaminées double tous les 11 jours.

Toutefois, « le vaccin protège fortement contre les formes graves, avec un risque divisé par 8 », affirme-t-il. D'après lui, « l’impact sanitaire est réel mais nettement réduit » grâce à la vaccination. 

« Je ne vous annoncerais ni confinement, ni couvre-feu »

« Oui, le virus circule à nouveau. Il circule vite en France et dans le monde », a constaté Olivier Véran au début de son discours.

« Je ne vous annoncerais ni confinement, ni couvre-feu », a également assuré le ministre de la Santé.

Doctolib a-t-il devancé les annonces d’Olivier Véran ?

Comme le rapporte le Huffington Post, les personnes qui se sont connectées dans la matinée au site Doctolib pouvaient voir que les rendez-vous pour effectuer la 3e dose étaient ouverts à toutes les personnes de plus de 18 ans à partir du 27 novembre.

Reste à savoir s’il s’agit d’une prochaine annonce du ministre de la Santé ou d’un bug de la plateforme.


De plus en plus de cas de contaminations

Car comme dans de nombreux pays européens, les cas de contamination ne cessent de monter ces derniers jours en France. Selon le bilan du mercredi 24 novembre de Santé publique France, 32 591 nouvelles personnes sont tombées malades de la Covid-19 lors des dernières 24 heures. C’est une augmentation de 60 % par rapport au 17 novembre.

De même, le nombre de personnes hospitalisées continue à augmenter. Ce mercredi 24 novembre, 8 765 patients étaient prises en charge, soit une hausse de 1 102 personnes par rapport à la semaine dernière. Et parmi elles, 1 483 se trouvaient en soins critiques. C’est 183 personnes de plus en comparaison du 17 novembre.

Des mesures « claires ont été actées », selon Gabriel Attal

Alors pour « éviter la submersion », selon les mots employés ce mercredi 24 novembre par Gabriel Attal, l’exécutif va durcir les contraintes qui sont en ce moment en vigueur. Des mesures « claires ont été actées », a ajouté le porte-parole du gouvernement. Elles tournent autour de trois grands axes : le renforcement des mesures barrières, du pass sanitaire et l’accélération de la campagne de rappel vaccinal.

Autrement dit, pour le moment, le gouvernement ne veut toujours pas réinstaurer les mesures les plus contraignantes : couvre-feu et confinement.

La 3e dose ouverte à tous les majeurs ?

Selon plusieurs médias, le pass sanitaire devrait désormais être valable 48 heures contre 72 heures actuellement. De même, alors que les 65 ans et plus devront obligatoirement recevoir une 3e dose de vaccin à partir du 15 décembre pour conserver ce précieux sésame, la mesure pourrait s’étendre à d’autres tranches d’âge.

Ce jeudi, Olivier Véran pourrait également annoncer l’ouverture de la campagne de rappel à tous les majeurs, comme à Nice. Et pour permettre à ce que le maximum de personnes soit vacciné d’ici les fêtes de fin d’année, la période d’écart entre la 2e et la 3e dose pourrait être ramenée à 5 mois, contre 6 actuellement. Selon Le Parisien, le nombre de patients pouvant recevoir une nouvelle injection au 1er décembre passerait alors de 10,7 millions à 17,2 millions.

D’ailleurs, dans un avis publié ce jeudi 25 novembre, la Haute autorité de santé recommande de respecter un délai de 5 mois entre la primovaccination complète et cette nouvelle injection. Auparavant, elle conseillait d’attendre 6 mois.

Enfin, autre annonce probable selon les médias : le port du masque du masque redeviendra obligatoire dans les établissements recevant du public et dans les lieux extérieurs avec une forte concentration de personnes.