Passées À venir

Impôt sur le revenu, APL... Quels seront les principaux changements en 2021 ?

Allez-vous payer plus d’impôt l’an prochain ? Qui pourra profiter d’un crédit d’impôt ? Qu’est-ce qui va changer pour les APL ? On fait le point sur les principaux changements à partir du 1er janvier 2021.
Sommaire

La loi de finances 2021 a été publiée au Journal Officiel ce 30 décembre 2020. Pour l’impôt sur le revenu et les APL, le texte prévoit des modifications. D’autres réformes adoptées plus tôt dans l’année vont entraîner des hausses ou des baisses de taxes en 2021. Retour sur les principaux changements.

Impôt sur le revenu, APL... Quels seront les principaux changements en 2021 ?

Qu’est-ce qui change pour l’impôt sur le revenu ?

Dès le 1er janvier 2021, les tranches d’imposition sont majorées de 0,2 %. En 2020, la première tranche d’imposition commençait à 10 064 €. L’an prochain, les Français déclarant plus de 10 084 € sur l’année devront payer l’impôt sur le revenu. Et pour les plus fortunés, la dernière tranche débutera à plus de 158 122 €.

Impôt sur le revenu, APL... Quels seront les principaux changements en 2021 ?

Les ménages les moins aisés qui payent cet impôt pourront profiter d’une décote étendue. Concrètement, les célibataires dont le revenu imposable est inférieur à 1 720 € ou à 2 653 € pour un couple verront l’impôt sur le revenu diminuer.

Les aides au logement versées en temps réel

La réforme des APL sera effective dès le 1er janvier 2021. L’APL (Aide personnalisé au logement), l’ALF (Allocation de logement à caractère familial) et l’ALS (Allocation de logement à caractère social) seront désormais calculés avec les revenus des 12 derniers mois. Et les droits seront réévalués tous les 3 mois.

Concrètement, pour percevoir une aide au logement en janvier, février et mars 2021, les ressources prises en compte seront celles de décembre 2019 à novembre 2020. Puis, pour bénéficier d’une aide en avril, mai et juin 2021, les ressources de mars 2020 à février 2021 seront consultées. En revanche, le mode de calcul et les barèmes ne changent pas.

La taxe d’habitation diminue

En 2021, les 20 % des foyers les plus aisés vont voir leur taxe d’habitation diminuer d’environ 30 %. En effet, la réforme de la taxe d’habitation commence son deuxième cycle. Et en 2023, cet impôt disparaîtra. Rappelons que 80 % des ménages français ne la payent plus depuis cette année. Selon le projet de loi de finances 2021, le coût de cette mesure est chiffré à 2,4 milliards d’euros uniquement pour l’année prochaine.

Bornes électriques : création d’un crédit d’impôt

Dès le 1er janvier 2021, les Français qui installeront des bornes de recharge de véhicules électriques pourront bénéficier d’un crédit d’impôt spécifique. Jusqu’au 31 décembre 2023, les propriétaires, mais aussi les locataires pourront se faire rembourser 75 % de l’achat et de l’installation de cet appareil dans leur résidence principale. La limite de ce crédit d’impôt est fixée à 300 €. Une personne seule ne pourra installer qu’un seul équipement grâce à ce dispositif et pour un couple ce ne sera pas plus de deux bornes.

Dispositif Pinel : du changement en 2021

Le dispositif Pinel, qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sous certaines conditions en investissant dans l’immobilier, est prolongé jusqu’en 2024. Mais à partir du 1er janvier 2021, l’avantage fiscal sera plus restreint. Seuls les achats de logement qui se trouve dans un immeuble pourront être éligibles.

Économie : quels sont les autres changements ?

Les « dons Coluche » sont prolongés jusqu’à la fin de l’année 2021. Cette année, le gouvernement avait choisi d’augmenter le plafond de ces dons destinés aux organismes qui fournissent gratuitement des repas aux personnes les plus précaires. De 552 €, il était passé à 1 000 €. L’an prochain, 75 % du don sera remboursé, toujours dans la limite de 1 000 €. Pour les dons aux autres organismes, la réduction d’impôt s’élève toujours à 66 %. Le remboursement concerne uniquement les personnes payant l’impôt sur le revenu.

Les entreprises vont également bénéficier de plusieurs coups de pouce. Le dispositif IR-PME est prolongé en 2021. Cet avantage fiscal permet d’investir directement dans une PME et d’obtenir une réduction d’imposition de 25 %. Autre réforme : l’an prochain, les impôts de production vont diminuer de 10 milliards d’euros pour les entreprises. Par cette mesure, l’exécutif souhaite relancer la compétitivité des entreprises. Et les Français investissant dans le dispositif Sofica, qui finance le cinéma et l’audiovisuel, pourront également bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 48% de la somme investie.

De son côté, la taxe funéraire est supprimée. Cette abrogation va permettre aux familles endeuillées de réduire le coût des obsèques. En revanche, la taxe de séjour pour les locations touristiques telle que Airbnb pourra augmenter. Les collectivités vont pouvoir la faire passer à 4,10 € maximum au lieu de 2,30 € jusqu’à présent.

Parmi les autres bonnes nouvelles pour 2021 : les prothèses auditives seront, dès le 1er janvier, entièrement remboursées sous certaines conditions. Et les conditions d’éligibilité à MaPrimeRénov’ qui permet de faire des travaux afin d’améliorer le confort de son habitation sont étendues. Dès l’an prochain, tous les propriétaires, bailleurs pourront également profiter de cette aide financière.