Passées À venir

Le dispositif d'emploi accompagné des travailleurs handicapés : en quoi ça consiste ?

La CDAPH a créé un dispositif d’aide au retour à l’emploi ou à la conservation de son emploi pour les travailleurs handicapés. Découvrez en quoi consiste le dispositif et comment y avoir accès.

Depuis le 1er janvier 2017, la CDAPH a mis en place un dispositif permettant un suivi médico-social des travailleurs handicapés souhaitant retrouver du travail ou conserver leur poste dans les meilleures conditions possible. Découvrez ici en quoi consiste ce dispositif, à qui il s’adresse et comment est-il mis en œuvre.

Le dispositif d’emploi accompagné des travailleurs handicapés : en quoi ça consiste ?



En quoi consiste le dispositif d’emploi accompagné des travailleurs handicapés ?

Ce dispositif mis en place par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) consiste à aider les personnes handicapées à trouver un emploi adapté dans le milieu du travail ordinaire (non spécialisé pour les personnes handicapées), ou de le conserver.

Afin de répondre au mieux aux besoins de ces personnes, ils bénéficieront d’un suivi médico-social et d’un soutien pour leur insertion professionnelle. Pour cela, chaque personne bénéficiaire de ce dispositif aura un « référent emploi accompagné » qui pourra être contacté à tout moment, également par l’employeur. Le référent procède d’abord à une évaluation des besoins de la personne handicapée, de ses capacités et de son projet professionnel, ainsi que les besoins de l’employeur si la personne a déjà un emploi. Un projet professionnel est ensuite rapidement bien défini, afin d’aider la personne à trouver un emploi dans les meilleurs délais.

Le référent accompagne et soutient le travailleur handicapé dans sa recherche d’emploi, puis une fois trouvé, l’accompagnement continue. Le référent a pour objectif de sécuriser le projet professionnel du travailleur, en lui donnant accès à des bilans de compétences, et des formations.

Enfin, le référent peut aussi servir d’intermédiaire entre l’employé et l’employeur afin de régler les possibles problèmes d’adaptation. L’employé handicapé et l’employeur peuvent tous les deux contacter le référent dans le but d’adapter et d’aménager l’environnement de travail aux besoins du salarié, en relation avec le médecin du travail.

Ce dispositif est un supplément des prestations déjà mises en place pour les personnes handicapées, il ne supprime aucune aide de CapEmploi, du Sameth ou encore de l’Agefiph.

À qui s’adresse ce dispositif ?

Ce dispositif peut s’appliquer à toute personne reconnue travailleur handicapé par la CDAPH de plus de 16 ans. Les personnes en ESAT (établissement et service d’aide par le travail) peuvent également en bénéficier.

Une personne handicapée ayant déjà un emploi peut aussi prétendre à ce dispositif afin de sécuriser son projet professionnel et l’aider à conserver son emploi dans les meilleures conditions possible.

Les employeurs eux-mêmes ont aussi la possibilité de faire appel à ce dispositif afin d’adapter au mieux l’environnement professionnel qu’ils proposent à leurs employés spécifiques.

Comment est-il mis en place ?

Le travailleur handicapé peut être orienté vers ce dispositif par la CDAPH après une demande de RQTH (reconnaissance de qualité de travailleur handicapé) ou par l’Agefiph, le CapEmploi, Pôle Emploi ou encore une mission locale. C’est la CDAPH qui autorise ou non l’utilisation du dispositif. Avant de rendre son avis, elle peut demander une évaluation préliminaire de la personne afin de connaitre les besoins et les objectifs de l’intéressé.

La personne handicapée concernée doit elle aussi donner son accord pour avoir accès à ce dispositif. À la suite de cela, l’enclenchement du dispositif est notifié à la personne concernée, le cas échéant, son employeur, et au gestionnaire du dispositif de l’emploi accompagné. La première étape sera de rédiger une convention de gestion afin de déterminer le cadre et les engagements respectifs de chacun.