Passées À venir

Ma Prime Rénov accessible à tous

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a annoncé l’élargissement de la prime pour la rénovation énergétique à tous les foyers en 2021.
Sommaire

Un nouveau coup de pouce est mis à disposition des personnes désirant améliorer l’efficacité énergétique de leur logement : il s’agit du dispositif Ma Prime Rénov’. Accessible aux foyers les plus modestes depuis le 1er janvier 2020, il s’ouvre à tous les ménages dès le début de l’année 2021 et remplace le crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Quelles sont les nouvelles modalités ?

Ma Prime Rénov accessible à tous


Remplacement du crédit d’impôt transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) existe depuis 2005 afin de favoriser la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique. Il est attribué uniquement sur le logement principal et aux foyers disposant de ressources assez élevées. Une grille présentant le revenu minimum en fonction du nombre de personnes dans le foyer est accessible en ligne. Jugé contraignant et exclusif, ce crédit d’impôt sera supplanté par la nouvelle prime pour la rénovation énergétique le 1er janvier 2021.

Une prime repensée pour tous

Ma Prime Rénov’ est un dispositif récent imaginé à destination des ménages modestes qui ne pouvaient prétendre au CITE. Elle prend la place de ce crédit, mais également des aides « Habiter mieux agilité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Versée par cet organisme, Ma Prime Rénov’ s’obtient donc sous condition de revenus avec des plafonds bien établis. Depuis son lancement, 50 000 foyers ont bénéficié de ce coup de pouce, une valeur bien en-dessous des attentes fixées à 200 000. Cette déception est imputée à la complexité du dispositif, qui refrène de potentiels bénéficiaires.

Afin de le simplifier, Ma Prime Rénov’ est repensée pour tous les ménages français, cette fois sans aucune limite de ressources. Par ailleurs, elle s’ouvre aux propriétaires bailleurs ainsi qu’aux copropriétés. Le montant et autres éventuelles conditions n’ont pas été communiqués par le gouvernement à l’heure actuelle.

Quels types de travaux sont éligibles ?

La prime peut s’obtenir pour des travaux d’isolation, de ventilation ou encore de chauffage, soit tous les travaux réduisant les pertes énergétiques. Seules les entreprises possédant le label RGE (reconnues garantes pour l’environnement) sont habilitées à les effectuer avec un coût maximum qui ne doit pas dépasser 20 000 euros.

L’ambition de telles améliorations est de diminuer le nombre conséquent de logements étiquetés F ou G, trop gourmands en énergie, sur le territoire et réduire ainsi les émissions de gaz à effet de serre.