Passées À venir

Tatouage : les encres les plus communes s'avèrent dangereuses

De nos jours, le tatouage a la cote. En France, 20 % de la population majeure s’est déjà fait tatouer (un pourcentage relevé à 30 % chez les moins de 35 ans). Face à cet engouement pour cet art à base d’injection d’encre sous la peau, l’Union fédérale des consommateurs-Que Choisir a conduit une série de tests en laboratoire.
Sommaire

Les résultats des tests menés sont alarmants : les trois quarts des encres les plus utilisées en France présentent un risque sanitaire élevé.

Tatouage : les encres les plus communes s’avèrent dangereuses

Cadre de l’étude

L’étude menée par l’UFC-Que Choisir visait à contrôler la conformité des encres de tatouage vis-à-vis de la réglementation européenne. Pour ce faire, 20 encres parmi les plus utilisées en France ont été sélectionnées. Sur 20 produits, 15 sont fabriqués aux États-Unis, 2 en Chine et 3 dans l’Union européenne.

Face à un résultat accablant (15 encres sur 20 sont dangereuses pour la santé, soit 75 % des produits testés), l’association tire la sonnette d’alarme. Aucune réponse n’a été obtenue de la part des responsables de la mise sur le marché de ces produits, à l’exception d’un professionnel ayant présenté des analyses antérieures afin de se dédouaner.

Quels sont les risques pour la santé ?

Si les encres de tatouage sont encadrées par la réglementation européenne, c’est parce qu’elles peuvent présenter un risque sanitaire élevé. Et pour cause : suite à l’étude, nombre d’entre elles s’avèrent cancérigènes.

Les composants

Quels sont donc ces composants si risqués se cachant dans la composition des encres ? On retrouve, entre autres :

  • les colorants C.I 74260 et C.I. 73915 ;
  • les hydrocarbures aromatiques polycycliques ;
  • les isothiazolinones ;
  • les amines aromatiques.

La plupart de ces composants s’avèrent cancérigènes ou risquent de provoquer d’importantes allergies.

Les produits

Tatoueurs ou futurs tatoués : redoublez de vigilance. Pour vous faciliter la tâche, découvrez dans la liste ci-dessous les 15 produits incriminés par l’étude.

  • Chez Kashoku Tattoo Ink : les encres Cucumber green et Deep black sont à éviter.
  • Chez Fusion Ink : méfiez-vous des encres Atomic yellow et Really red.
  • Chez Intenze : Really red, Golden yellow et Light green sont les trois produits dangereux commercialisés.
  • Chez World Famous Tattoo Ink : évitez les encres Great wall yellow et Dragon scales.
  • Chez Eternal Ink : record du nombre de produits dangereux, avec Lipstick red, Super black, Lightning yellow et Graffiti green.
  • Chez Viking Ink : les encres Red et Dark green sont pointées du doigt par l’étude.

Action de l’UFC-Que Choisir

Face à cette menace pesant sur la santé des consommateurs, l’association a décidé d’agir sur plusieurs fronts.

Vigilance

Si vous envisagez de vous faire tatouer prochainement, ayez en tête les recommandations de l’UFC. L’association vous invite à une vigilance élevée, en vous renseignant très précisément sur les composants des encres qui seront employées dans votre tatouage.

Responsabilité

Tatoueurs professionnels, assurez-vous de n’utiliser que des encres sans effet négatif sur la santé de vos consommateurs. Votre responsabilité est de garantir une qualité sanitaire élevée, conformément à la législation.

Rappel des produits

L’UFC-Que Choisir a saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), afin d’ordonner le rappel immédiat des produits présentant un risque sanitaire identifié par l’étude. Elle enjoint également à retirer de la vente les encres dangereuses et à intensifier les contrôles.