Passées À venir

Demander l'allocation veuvage

L'allocation veuvage est une aide financière versée chaque mois au conjoint survivant d'un salarié privé, lorsque celui-ci ne peut recevoir la pension de réversion. Quelles sont les conditions d'attribution ? Quel est le montant de cette allocation ?
Sommaire

Votre conjoint est décédé ? Sachez qu’il existe plusieurs aides financières permettant d’accompagner le conjoint survivant, qui peine parfois à s’en sortir avec ses ressources personnelles. L’allocation de veuvage fait partie de ces dispositifs. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Comment effectuer votre demande ? Quel est le montant du versement ? Découvrez tout ce que vous avez à savoir sur l’allocation de veuvage.

Demander l’allocation veuvage



Qu’est-ce que l’allocation de veuvage ?

L’allocation veuvage est une allocation versée temporairement à l’un des époux survivants. Le versement est toutefois effectué sous conditions de ressources et dans les cas où la perception d’une pension de réversion est impossible.

L’allocation de veuvage ne doit pas être confondue avec la pension de réversion qui est également une aide financière à destination du conjoint survivant, si ce dernier a plus de 55 ans au moment du décès.

Allocation veuvage : quelles conditions d’obtention ?

Les conditions concernent tant l’époux décédé que l’époux survivant.

Les conditions relatives à l’époux décédé

L’époux décédé doit avoir été affilié à l’assurance vieillesse durant une durée égale ou supérieure à trois mois.

Ces trois mois peuvent avoir été effectués en tant que salarié du privé, non-salarié agricole, salarié-agricole, agent public non-titularisé ou demandeur d’emploi. Le défunt pouvait tout à fait se trouver en invalidité, en congé maternité ou arrêt pour un accident du travail.

Les conditions relatives à la veuve ou au veuf

Le veuf ou la veuve doivent quant à eux répondre à d’autres conditions liées à :

  • L’âge : L’époux survivant doit avoir moins de 55 ans. Si vous êtes plus âgé, vous devez alors effectuer une demande pour une pension de réversion ;
  • La résidence : Votre résidence principale doit se trouver en France. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours essayer de contacter l’Assurance vieillesse, votre caisse de retraite ou la Mutuelle sociale agricole. Il est en effet toléré que le conjoint survivant soit de nationalité étrangère s’il réside dans un pays ayant signé une convention de Sécurité sociale avec la France ;
  • La situation familiale : L’allocation peut être versée seulement si vous êtes bien veuf ou veuve et que vous ne vivez pas en couple avec quelqu’un d’autre ;
  • Les ressources : Elles ne doivent pas dépasser 781,625 euros par mois sur les trois derniers mois qui précèdent votre demande, soit 2 344,875 euros sur les trois mois. Le calcul des ressources prend en compte les revenus professionnels (salariés ou non), les revenus des biens immobiliers et mobiliers, les avantages de vieillesse et d’invalidité, les pensions de veuve de guerre ou encore les capitaux décès. D’autres ressources ne sont au contraire pas comptabilisées pour le calcul. Il s’agit notamment de l’allocation aux adultes handicapés, de l’aide personnalisée au logement, du revenu de solidarité active, de l’allocation logement, du capital décès (régime général ou agricole), des prestations familiales ou de la retraite du combattant.

Ni les causes ni les circonstances du décès ne sont prises en compte pour décider de la validité de l’attribution.

Comment effectuer une demande d’allocation veuvage ?

La demande d’allocation doit être faite dans les règles, que ce soit au niveau des délais de demande que de la forme de cette dernière.

Vous pouvez faire votre demande d’allocation de veuvage dans les deux ans suivant le premier jour du mois du décès de votre époux. Vous devez pour cela remplir le formulaire cerfa 12098 04 et l’envoyer à la caisse de retraite de votre époux défunt. Pour la MSA, il faut compléter le formulaire cerfa 14954 01.




Versement de l’allocation : le montant et le point de départ

Une fois votre demande effectuée et à condition de répondre aux conditions énumérées plus haut, vous êtes alors en droit de percevoir votre allocation. Le montant et le point de départ du versement sont variables.

Quel montant ?

Le montant maximal de votre allocation veuvage ne dépassera pas 625,30 euros net/mois.

Il se peut que vous perceviez moins si vos ressources avoisinent le montant du plafond de conditions de ressources. L’allocation de veuvage est versée par la Sécurité sociale ou la MSA (Mutuelle sociale agricole).

Quand débute le versement de l’allocation de veuvage ?

Si la demande est faite dans les douze mois, il vous est alors possible de percevoir l’allocation depuis le premier jour du mois du décès.

Si vous entamez les démarches plus de douze mois après le décès, le point de départ du versement correspondra au premier jour du mois de votre demande.

Quel que soit le point de départ, vous recevrez votre allocation tous les 20 de chaque mois.

Combien de temps ?

L’allocation de veuvage ne peut être perçue que pour une durée de deux ans maximum, ou jusqu’à vos 55 ans, si vous aviez au moins 50 ans lorsque votre époux ou votre épouse est décédé(e).

Vous ne pouvez percevoir l’allocation que si vous continuez à remplir les conditions attendues.