Service privé fourni par DemarchesAdministratives.fr

Votre enfant est à la recherche d’un job d’été ou d’un contrat de professionnalisation ? Des règles spécifiques sont imposées concernant l’âge requis des mineurs pour pouvoir travailler.

À partir de quel âge un jeune peut-il commencer à travailler ?

Que ce soit pour le weekend ou pendant les vacances scolaires, nombreux sont les adolescents à la recherche d’un emploi. Certains enfants également souhaitent sortir du cursus scolaire classique en passant par l’apprentissage d’un métier, ce qui nécessite la recherche d’un contrat d’apprentissage en entreprise. Dans tous les cas, ces expériences de travail permettent de découvrir un métier, d’apprendre, de gagner en autonomie, de se constituer un capital pour financer un projet (des vacances, un permis de conduire, l’inscription dans une formation...). Mais que dit la loi au sujet du travail des mineurs ? À partir de quel âge un enfant peut-il commencer à travailler ?

À partir de quel âge un jeune peut-il commencer à travailler ?

Dans tous les cas de figure

Il est obligatoire de demander l’autorisation des parents lorsqu’un mineur (moins de 18 ans) souhaite travailler, sauf en cas d’émancipation. Les horaires de travail d’un mineur ne peuvent dépasser 35h par semaine et des journées de 8 h au maximum à partir de l’âge de 16 ans. Avant cet âge, la durée maximale quotidienne du temps de travail est de 7 h par jour. La rémunération sera égale au minimum à 80 % du SMIC, ce qui correspond à un taux horaire de 7,90 euros en 2018.

Qu’il soit employé ou en contrat d’apprentissage, un mineur ne peut effectuer que des travaux légers, sans risque pour sa santé et ne portant pas atteinte à la moralité. Certains travaux sont autorisés dans le cadre d’une formation professionnelle à condition qu’une demande de dérogation soit effectuée auprès de l’inspection du travail.

Avant l’âge de 14 ans

Sous condition d’une autorisation administrative de l’inspection du travail, il est possible de travailler dans certains secteurs comme le cinéma, la télévision, la radiophonie, le mannequinat, ou participer à des compétitions de jeux vidéos rémunérées.

Il est également possible d’effectuer des stages d’observation en entreprise.

À partir de l’âge de 14 ans

Un mineur peut travailler à partir de l’âge de 14 ans sous autorisation de l’inspection du travail. Étant donné l’obligation de scolarisation, l’enfant n’est autorisé à travailler que pendant les vacances scolaires et devra respecter une période de vacances scolaires sans travailler correspondant à 14 jours au total.

À partir de l’âge de 15 ans

À l’âge de 15 ans, un mineur peut faire le choix d’un contrat d’apprentissage dans le cadre de sa scolarité. Plus exactement, il faut avoir 15 ans entre la date de la rentrée scolaire et le 31 décembre de l’année d’inscription dans un lycée professionnel.

À partir de l’âge de 16 ans

Il est important de savoir que la scolarisation des enfants est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans. À partir de cet âge, il est possible pour un mineur de travailler à temps plein en CDD, CDI, ainsi qu’en contrat intérimaire.

Concernant le travail le dimanche

À partir de l’âge de 15 ans et à condition d’être en contrat d’apprentissage, il est possible pour un mineur de déroger au repos dominical et de travailler le dimanche dans le secteur du commerce, de l’hôtellerie et de la restauration.

Concernant le travail de nuit

Il est interdit aux mineurs de travailler la nuit sauf à partir de l’âge de 16 ans par dérogation et lorsque l’activité de l’entreprise nécessite du personnel de nuit. Une dérogation est possible dans les secteurs suivants : boulangerie, restauration, hôtellerie, pâtisserie, et spectacles.

 




Les démarches connexes
Déclarer un accident de travail
Déclarer un accident de travail
Faire constater par un médecin vos blessures et déclarer un accident de travail à votre employeur et à la Cpam : comment procéder ?

 
Service privé fourni par DemarchesAdministratives.fr